Services

 

CONTEXTE

La gestion des risques d'entreprise (Enterprise Risk Management - ERM) désigne l'ensemble des règles, procédures, contrôles et méthodes utilisés pour surveiller et gérer les activités de l’entreprise afin de minimiser les risques de pertes éventuelles.
Au cours des dernières années, le poste du Risk Manager est devenu essentiel au sein des entreprises, en assumant d'importantes responsabilités, son rôle prenant une autonomie croissante en matière de prise de décisions.

Les champs d’intervention du Risk Management sont multiples : de la sauvegarde du patrimoine de l'entreprise à la surveillance continue de l'efficacité et de l'efficience des services et produits fournis, tout en tenant compte de la nécessité d'éviter des risques d’ordre stratégique et de préserver l'image de marque. Il est également essentiel de s'assurer de l’adéquation des activités aux lois et règlements nationaux et internationaux, notamment afin d’éviter sanctions et problèmes de conformité.

 

PROBLÈME
e risk management

Comment détecter et surveiller efficacement l’ensemble des risques liés à l’entreprise, soient-ils commerciaux, stratégiques, opérationnels, financiers et de conformité?
Comment mettre le système d’Enterprise Risk Management (ERM) au cœur des logiques de décision de l’investissement, de la planification et de la gouvernance des résultats tout en veillant à ce que la direction donnée soit cohérente avec la mission de l'entreprise?

Les modèles standard d'ERM permettent effectivement de classer tous les points critiques possibles, d’en évaluer les impacts possibles sur l’entreprise et de vérifier la cohérence et l'efficacité de l'organisation dans le contrôle de ces éléments de risque.

Cependant, cette ancienne approche ne tient pas compte des corrélations possibles entre les différents risques et néglige les interconnexions entre les différents processus. La vision fournie par les méthodologies classiques d’ERM est certes détaillée, mais statique et pas toujours conforme à la réalité. En outre, l'évaluation du degré de couverture des contrôles sur le niveau de risque est généralement de nature purement qualitative, ce qui par définition ne permet pas d'estimer les pertes éventuelles.

 

SOLUTION

En partenariat avec des experts de notre client, un important cabinet de conseil international désirant restructurer son propre système de gestions des risques, nos chercheurs ont conçu et réalisé des Réseaux bayésiens dédiés développant une nouvelle approche quantitative de manière à évaluer l’ensemble des scénarios futurs de l’entreprise et de prendre à temps les décisions qui s’imposent afin de réduire efficacement ses niveaux de risque.
Les risques d’entreprise sont analysés dans leurs interrelations logiques et statistiques afin de repérer les "risques source" et les risques dérivés, qui peuvent également concerner des risques associés à des processus différents. Cela produit une cartographie réaliste de l'entreprise mettant en évidence les risques véritablement critiques : il sera ainsi possible d'optimiser les actions de contrôle de surmonter le paradigme, intuitif mais parfois économiquement défavorable , de concentrer la surveillance uniquement les risques paraissant les plus élevés.
L'approche statistique bayésienne permet une intégration mathématique cohérente de l’ensemble des informations disponibles, qu’il s’agisse des historiques des données commerciales, des données externes ou des avis d'experts. La quantification point par point de chaque aspect de l’ERM, couplé à l’épais réseau codé de relations, est un outil fondamental tant pour estimer correctement le niveau de risque que pour évaluer l’éventail des possibles scénarios futurs. En appui de ce modèle il est possible de développer des interfaces logicielles et des dashboard dédiés à la surveillance des risques d’entreprise, que ce soit selon des logiques de point de vue top-down (vue Top Management) ou bottom-up (vue Propriétaire du risque). L'interactivité de ces interfaces permet également une "analyse de scénario" appropriée, en supposant la mise en œuvre de ressources supplémentaires et / ou l'apparition de certains risques ou événements. D’autres fonctions permettent de déterminer les meilleures actions à prendre en fonction de facteurs tels que le budget et le niveau global d'exposition au risque.

 

SOLUTIONS

Mieux vaut prévoir sans certitude,
que de ne pas prévoir du tout
Henri Poincaré

Ce site web utilise des cookies pour analyser son utilisation et permettre l’accès aux pages réservées. Nos cookies ne permettent pas d’identifier les utilisateurs. Les cookies sont enregistrés dans votre navigateur et sont utilisés pour personnaliser votre expérience sur notre site web. Continuer la navigation sans modifier vos préférences actuelles implique l’acceptation des cookies. Vous pouvez modifier vos préférences d’utilisation de cookies à tout moment.